alt=

Audit surprise de rentabilité
 vendredi 12 août 2022   Stéphane  70 vues



On parle souvent d'audit qualité dans le cadre de procédure ISO, etc.. mais je trouve que le plus fascinant est d'auditer soit même et de manière transparente sa propre activité.

Ainsi, en vente en ligne d'objets personnalisés, la rentabilité est importante pour éviter les dérives et être submergés de produits "non rentables".

J'ai donc procédé à un audit surprise d'un traitement d'une commande prise au hasard (c'est mon backoffice qui a choisi la commande) et j'ai donc tout chronométré.

Les conditions de l'audit

Commande de 2 flûtes à champagne gravées de manière identique, en livraison standard chez un particulier Français. Le travail à effectuer est donc de vérifier le paiement de la commande (CB, virement) procéder aux validations adéquates le cas échéant, vérifier le stock, aller chercher les produits en stock, allumer les machines de gravure, le PC de logistique est supposé, lui, déjà opérationnel et prêt à générer les étiquettes d'expédition. Le temps de transport de la commande à destination du bureau de poste ou de Chronopost n'est pas pris en compte dans nos audits.

En fait, généralement, et de manière assez évidente, on ne prend pas en compte les temps de traitement qui peuvent être factorisés pour TOUTES les commandes. Attention, je dis bien toutes les commandes. Si une commande impose aux autres un temps supplémentaire, il faudrait le prendre en compte.

Il faut alors mettre la commande en production informatiquement, graver les flûtes, les nettoyer, et aller emballer les flûtes. L'expédition se fait en courrier suivi, puisque désormais on expédie en Frequenceo les flûtes à chmampagne jusqu'à 3 flûtes, pour réduire les coûts.

C'est d'ailleurs un bon exemple vu que c'est une commande de faible montant avec des frais de port à 3.90€, cela nous permettra de vérifier si notre politique de frais d'envoi est cohérente.

Les résultats de l'audit

L'ensemble du traitement a été réalisé en 7 min, ce qui, intuitement, semble logique,cohérent et performant par rapport à l'expérience que nous avons désormais acquise en préparation de commandes.

Montant de la commande : 19.90€TTC, je précise que le prix de vente du produit est imposé par la concurrence, donc modifier à la hausse n'est pas envisageable pour ce produit précis, ce qui en fait un bon exemple pour le calcul de rentabilité.

Valeur d'achats des produits  : non communiqué dans le cadre de l'article, info condidentielle.

Montant facturé par le transporteur : non communiqué dans le cadre de l'article, info condidentielle.

Emballage : 0.50€HT

EDF : 0.05€HT

Probabilité d'avoir un problème de transport ou une réclamation client sur cette commande : non pris en compte (et pourtant non négligeable).

Maintenance machine (consommable laser) : non pris en compte.

Temps passé : 7 min.

Pour des raisons de confidentialité, je ne peux pas tout dévoiler ici (même si je voulais, les contrats de vente avec certains fournisseurs m'en empêchent).

Caculons le coût de main d'oeuvre. Prenons un salaire net de 1500€. (C'est une valeur exemple, il suffit de faire varier cette valeur initiale pour impacter le résultat final

Ramenons ce salaire à un taux horaire : 1500x2 = 3000 x 12 = 36000€ payés par l'entreprise tout compris pour ce salarié. Le x2 initial représente le calcul rapide du coût d'un salarié à partir d'un salaire net. On estime en effet, hors loi Fillon sur les bas salaires, qu'un salarié coûte 2 fois son net à l'employeur.

Si on considère les jours de congés et les RTT, on obtient sur une année 218 jours de travail à 7h par jour. On arrive donc à un coût de main d'oeuvre horaire de 36000 / 218 = 23.59€ pour un salairé Français à 1500€ net. Pour 7 min, le cout est donc de 2.75€. Voici dans un tableau le coût de main d'oeuvre pour différents salaires nets

Salaire net Coût de production humain (prend en compte les variations de charges pour les bas salaires) Bénéfice calculé sur cette commande client
1500€ 2.75€ 6.73€
3000€ 5.50€ 3.98€
1100€ 1.28€ 8.20€
4500€ 9.20€ 0.28€

Analyse de rentabilité

On arrive à une rentabilité de 6.73€ pour cette commande. Cette valeur correspond à ce qui rentre dans le bénéfice de la société, sans frais supplémentaire pour un salaire de 1500€. Le reste du tableau parle de lui-même. Un salaire de 4500€ consomme la totalité de la marge brute dégagée sur cette commande. On rappelle que, pour faire très simple, la marge brute sert à payer les salaires et les frais fixes. Avec un salaire de 4500€ net, la société est certaine de ne pas pouvoir payer ses frais fixes.

L'objectif initial d'un audit étant de savoir la rentabilité d'une commande, la question à se proser désormais est : "doit-on garder ce produit tel quel au catalogue ? Est-il intéressant de continuer à vendre ce produit ?"

Alors d'après vous ? Vous pouvez indiquer votre avis en commentaires.

Instinctivement, la réponse est non, mais cela n'est pas rationnel.

Considérons que nous avons toute la journée des commandes de ce type. En 7h de travail, considérons qu'il y a 5h de production. Cela correspond donc à un maximul de 5x60/7 = 42 commandes de ce type qui peuvent être traitées.

Soit un bénéfice de 42x6.73 = 282€ jour HT net, après paiement du salaire de 1500€ net.

Salaire net Bénéfice simulé jour
1500€ 282€
3000€ 167€
1100€ 344€
4500€ 11€

 

Pour conclure, voici une expérience de pensée pour se donner une comparaison, plus facile à comprendre pour ceux qui connaissent le monde du service et ont été consultants freelance. Le TJM (tarif journalier) correspondant à cette activité serait d'après tous ces calculs de 398€ hors frais de fonctionnement (hebergement Web, transport, abonnements divers...)

Etant donné que cela suppose d'être toujours 100% du temps occupé et suppose donc un bon référencement Google, on peut en conclure qu'il sera difficile d'atteindre ce TJM, qui n'est déjà, à la base pas un taux très élevé de rentabilité mais si on peut vivre correctement dans le service avec ce tarif jour.

Ce produit est donc rentable mais pour un salaire d'employé et non pas pour un salaire de cadre. Si vous obtenez les mêmes chiffres pour votre activité, pour savoir si vous devez ou non conserver le produit, tout dépendra de votre structure.

Si l'hébergement de vos sites web vous coûte un centainre d'euros et que vous n'avez pas d'abonnement couteux comme des prestataires SEO ou autres, alors oui vous pouvez garder ce produit.

Dès que vous avez un loyer pour votre activité, des prestataires occasionnant des frais fixes (gardiennage, prestas IT, adwords, netlinking pour le référencement), il sera judicieux d'envisager de modifier le prix du produit (difficile dans cet exemple) ou de supprimer le produit.

 

 

 

 

 

 

 

 




Vous souhaitez poster un commentaire :
Cette adresse ne sera ni publiée, ni revendue...
Cette URL aura pour ancre votre nom
Facultatif
Facultatif
Facultatif